Nouveau bâtiment administratif à Hanovre

En avance sur le calendrier grâce à un emploi intelligent des coffrages

 

Un nouveau bâtiment administratif de la Chambre de l'agriculture du Land de Basse-Saxe est actuellement en train de voir le jour à Hanovre. Les concepteurs se sont appuyés sur la topographie des lieux pour leur projet. Pour réaliser le projet de construction, ils ont notamment fait confiance aux produits de NOE-Schaltechnik.


La Chambre de l'agriculture du Land de Basse-Saxe construit actuellement un nouveau bâtiment administratif à Hanovre/Ahlem. Les travaux sont réalisés par l’entreprise Depenbrock Systembau GmbH & Co. KG qui a également été impliquée dans la conception de cette nouvelle construction. C’est elle qui a remporté le concours et a donc été missionnée pour la construction. L'objet est un volume compact en U qui s’insère dans un talus. De ce fait, le visiteur faisant face à l’entrée voit un bâtiment de quatre étages et lorsqu’il est à l’arrière, un bâtiment de trois étages. Le rez-de-chaussée est pratiquement tout vitré et les trois étages qui le surplombent sont habillés de la brique d’usage dans la région. Le visiteur qui pénètre dans le bâtiment est accueilli dans un foyer aux généreuses dimensions, qui s’ouvre sur la cour intérieure sud. L’entrée, avec ses larges baies vitrées et son escalier représentatif, est censée refléter l’ouverture et la transparence de l’administration. À côté du foyer sont également implantées les trois salles de réunion qui peuvent être transformées en une grande salle de conférence en grande partie sans piliers. Les trois étages supérieurs hébergent 90 bureaux d'une taille moyenne de 18 m² et caractérisent la structure du bâtiment conçu selon une trame de base de 1,50 m. Pour la construction de cet ouvrage, les collaborateurs de l’entreprise Depenbrock ont notamment dû relever le défi de dresser quatre étages de différents niveaux et plans. Pour maîtriser efficacement cette tâche, ils ont fait confiance aux différents systèmes de la société NOE-Schaltechnik, tous loués, dont font notamment partie NOEtop et NOEalu L.

Résistance à la forte pression

Sur quasiment tous les chantiers où les systèmes de coffrage NOE sont employés, le coffrage NOEtop est presque toujours de la partie. Il a fait ses preuves à d’innombrables occasions, et ce notamment en raison de sa polyvalence : grâce à sa ceinture intégrée, NOEtop peut en effet s’utiliser aussi bien en tant que coffrage cadre que coffrage de poutre, les points d’entretoisement étant librement définissables. Le fabricant prenant soin de galvaniser à chaud cadres et profilés, son coffrage est d’une extrême longévité. Tous les panneaux ont la même épaisseur de profilé et sont équipés de coins en fonte. Le fabricant les décline dans de nombreux formats, et notamment en version XXL d’une hauteur de 5,30 m sur une largeur de 2,65 m. Ce fut ainsi le panneau idéal pour les travaux de construction du bâtiment administratif puisqu’il a fallu bétonner les murs au sous-sol jusqu’à une hauteur maximale de 4,79 m. Ces murs présentaient toutefois une épaisseur de 20 cm seulement, ce qui induit une vitesse de montée rapide et au final donc une très forte poussée du béton frais. Autre difficulté : les travaux de bétonnage ont dû être réalisés par températures relativement froides, ôtant ainsi aux collaborateurs tout espoir d’une fin de prise précoce. Ce fut donc un avantage considérable que tous les coffrages NOEtop résistent à une pression du béton de 88 kN/m². En vue de garantir un déroulement sans heurt de la construction, les responsables doivent accorder une attention toute particulière aux plans de coffrage et au cadencement des opérations. Le chef de chantier Tim Völcker et le contremaître Burkhard Höppe y avaient déjà mûrement réfléchi en amont et concerté la société NOE pour parfaire leurs idées. De la sorte, il y eut à chaque fois toujours suffisamment d’éléments sur le chantier pour l’exécution de chacune des tâches et le calendrier serré a même été devancé. Le recours à NOEalu L était une de leurs idées.

Le poids plume

Ce système de coffrage se distingue par son poids extrêmement réduit de seulement 54,3 kg pour une dimension de 2,75 x 0,90 m, ce qui signifie que deux personnes suffisent pour assurer le transport à bout de bras de ses éléments. Ceci s’est avéré un réel avantage pour la construction du bâtiment administratif car les collaborateurs sur le chantier ne disposaient que d'une seule grue. Les responsables ont employé NOEalu L pour couler la dalle de fondation, les sous-poutres et les bordures de dalles. Ils ont bénéficié en l’occurrence du système de jonction NOE Alulock, primé à plusieurs reprises pour l’extrême facilité avec laquelle celui-ci permet de solidariser les panneaux de coffrage les uns aux autres. Le fabricant propose ce système de coffrage en huit largeurs différentes, allant de 0,30 à 0,90 m. Les hauteurs varient entre 0,9 m, 1,50 m et 2,75 m, ce qui est amplement suffisant pour la majorité des chantiers à réaliser.

Plus qu'une simple construction

Les travaux de construction de l’objet ont démarré en juillet 2020 et l’achèvement est prévu pour décembre 2021, après quoi les collaborateurs de la Chambre de l'agriculture du Land de Basse-Saxe pourront emménager dans leurs bureaux. Pourtant, le travail de l’entreprise Depenbrock ne s’arrête pas à la construction du bâtiment puisqu’elle en assumera ensuite pour les cinq ou dix ans à venir aussi tous les travaux d’entretien et de maintenance. Tim Völcker, chef de chantier, déclare en guise de conclusion : « Nous utilisons toujours des coffrages de location et c’était la première fois que je travaillais avec les éléments de la société NOE. Dans l’ensemble, je suis absolument satisfait du service de l’entreprise et de la qualité du coffrage. Je peux tout-à-fait bien m’imaginer de les employer à nouveau sur un autre chantier. » Un fabricant de coffrage ne saurait quasiment pas recevoir de plus beau compliment.